Skip to content

La petite histoire de la pêche Melba

Posté le 10/09/2020

Présent sur la carte de nombreux restaurants, ce dessert fait partie des incontournables des coupes glacées.

Le nom de la pêche Melba a été donné en l’honneur de la soprano colorature australienne Helen Porter Mitchelle qui sur scène se faisait appeler Nellie Melba.

En 1894, elle donne une représentation à Covent Garden, un quartier de Londres. La cantatrice invite Auguste Escoffier, chef cuisinier à l’hôtel Savoy, à assister à la représentation de l’opéra de Richard Wagner où elle interprète Lohengrin.

Pour la remercier, il décide de lui créer un dessert. Il le présente dans une timbale d’argent posée entre les ailes d’un cygne de glace faisant référence à l’opéra. Cette timbale est remplie de glace à la vanille, sur laquelle sont disposées des pêches pochées. Un coulis de framboises fraîches et un voile de sucre filé recouvre le tout.

Le premier nom de la pêche Melba fut la « pêche au cygne » mais il fut rebaptisé avec son nom actuel à l’inauguration de l’hôtel Carlton de Londres en 1899.

Escoffier décrit sa recette telle quelle : « Pocher les pêches au sirop vanillé. Les dresser en timbale sur une couche de glace à la vanille et les napper de purée de framboise. »

Les ingrédients de base sont de la glace à la vanille, des pêches et une purée de framboises fraîches. La chantilly et les amandes ont été ajoutées bien plus tard.

La pêche Melba existe aussi en fraise Melba où les fraises prennent la place des pêches.

Articles récents