Skip to content

La petite histoire du Paris-Brest

Posté le 30/07/2020

Le Paris-Brest, fait désormais partie des classiques de la pâtisserie française mais savez-vous d’où il tient son nom ?

En 1891, Pierre Giffard est rédacteur en chef du Petit Journal, un quotidien parisien vendu à un million d’exemplaires. Souhaitant démontrer la praticité de la bicyclette à tout le monde, il décide d’organiser une course de vélos de 1 200km à réaliser dans un délai de 7 jours.

Le premier Paris-Brest-Paris voit le jour. 211 cyclistes s’élancent le 6 septembre 1891, rue La Fayette, devant l’immeuble du Petit Journal.

Sur ce parcours, les coureurs passent par la commune de Maisons-Laffitte où le pâtissier Louis Durand a l’idée de rendre hommage à cette course au moyen d’une pâtisserie. Il créé donc un gâteau, de forme ronde avec un creux au milieu, représentant une roue de vélo.
Il est composé d’une pâte à choux fourrée d’une crème mousseline pralinée et parsemée d’amandes effilées. Sur les premiers Paris-Brest, des rayons en pâte à pain étaient placés sur le gâteaux pour représenter les rayons de la roue.

En 1930, le fils de Louis Durand, Paul Durand, a tenté de déposer un brevet sur la création de son père, mais le Paris-Brest était déjà largement diffusé au niveau national et sa demande fut rejetée.

En 2012, un sondage de TNS-Sofres, le classe en 15e position des desserts préférés des Français.

Le Paris-Brest a depuis été plusieurs fois décliné en Paris-New York, Paris-Nice ou bien encore en Paris-Metz (à l’occasion du lancement de la ligne TGV Paris-Metz).

Articles récents