Skip to content

La petite histoire du poulet Marengo

Posté le 21/08/2020

Certains plats naissent d’un fait historique, c’est justement le cas du poulet Marengo, un plat traditionnel de la cuisine française à base de morceaux de poulet mijotés dans une sauce à la tomate et au vin blanc.

Le 14 juin 1800, a lieu la bataille de Marengo, qui voit s’affronter l’armée du premier consul de France et futur empereur français, Napoléon Bonaparte, et l’armée autrichienne du feld-maréchal baron Michael Friedrich Benedikt von Melas.

Après sa victoire, Napoléon est affamé et réclame une poularde à l’un de ses cuisiniers attitrés, Dunan de son véritable non François Claude Guignet. Mais les autrichiens avaient interceptés les fourgons de l’armée française contenant vivres et ustensiles de cuisine.

Dunan chargea plusieurs officiers de partir à la recherche d’ingrédients autour du champ de bataille afin de pouvoir contenter Napoléon. Ils rapportèrent des œufs, des croûtons, des tomates, de l’ail, de l’huile d’olive, une volaille, des écrevisses, une poêle et du vin blanc.

Selon la légende, Dunan découpa le poulet au sabre et le plaça dans la poêle contenant de l’huile d’olive puis il ajouta ail, tomates, vin blanc et écrevisses. Il accompagna la fricassée de croûtons et d’œufs frits et servit le tout à Napoléon.

Celui-ci fut conquit, il adora tellement ce plat qu’il ordonna à son cuisinier de lui servir ce plat avant chaque bataille en guise de porte-bonheur.

Par la suite, la recette du poulet Marengo, eut beaucoup de succès dans les restaurants parisiens mais avec une recette parfois adaptée. L’huile d’olive, les tomates et le vin blanc restaient, en revanche les écrevisses demeuraient en option. Le poulet Marengo contribua au 19e siècle à rendre populaire la tomate et l’huile d’olive dans le nord de la France.

Cette célèbre recette de cuisine française a depuis été déclinée en veau Marengo ou bien encore en lapin Marengo.

Articles récents